The Law Foundation of Ontario

Introduction

Les bourses de leadership communautaire en justice sont attribuées à Prasanna Balasundaram et à Laura Tamblyn Watts

La Fondation du droit de l’Ontario est heureuse d’annoncer que Prasanna Balasundaram et Laura Tamblyn Watts ont tous deux reçu une bourse de leadership communautaire en justice 2020 2021.
septembre 14, 2020

Les bourses de leadership communautaire en justice sont attribuées à Prasanna Balasundaram et à Laura Tamblyn Watts

Récipiendaires de la boursier de leadership communautaire en justice 2020-2021

La Fondation du droit de l’Ontario est heureuse d’annoncer que Prasanna Balasundaram et Laura Tamblyn Watts ont tous deux reçu une bourse de leadership communautaire en justice 2020‑2021 (la « bourse de leadership »).

« Prasanna et Laura ont chacun proposé des sujets intéressants qui aideront les Ontariens et Ontariennes en pratique », a déclaré Linda Rothstein, présidente du conseil d’administration de la Fondation. « Bien que les bourses soient très différentes, chacune vise à donner directement aux gens les renseignements juridiques nécessaires pour qu’ils puissent jouer un rôle important dans notre société de manière légale et éthique, à savoir les réfugiés et réfugiées dans leur quête de justice transitionnelle et les personnes qui agissent en tant que procureur ou procureure. Nous avons hâte de voir ce que ces bourses permettront de faire. »

La bourse de leadership donne aux employés et employées de haut niveau d’organismes sans but lucratif la possibilité de passer une partie ou la totalité d’une année d’études dans une faculté de droit, une université ou un collège communautaire de l’Ontario qui se consacre aux études juridiques ou aux études sur la justice. Elle donne aux dirigeants et dirigeantes d’organismes sans but lucratif la possibilité de se perfectionner et de renouveler leur carrière et renforce les liens entre le milieu universitaire et les organismes communautaires sans but lucratif en favorisant des partenariats qui durent au-delà de la durée de la bourse. La bourse de leadership élargit et enrichit également l’expérience d’études des étudiants et étudiantes grâce à des approches novatrices en matière d’enseignement et d’apprentissage. Elle fournit un financement jusqu’à concurrence de 65 000 $ pour le salaire du boursier ou de la boursière et un financement jusqu’à concurrence de 15 000 $ à l’établissement d’enseignement hôte pour l’équipement et les dépenses liées au programme.

Les bourses visent à aider les réfugiés et réfugiées en tant qu’acteurs et actrices de la justice transitionnelle et les particuliers en tant que procureurs et procureures éclairés et confiants

Prasanna BalasundaramPrasanna Balasundaram

Prasanna Balasundaram est un avocat salarié qui supervise la division des réfugiés et de l’immigration des Downtown Legal Services, une clinique juridique communautaire et un programme d’enseignement clinique géré par la faculté de droit de l’université de Toronto. Son travail se concentre sur les questions complexes relatives aux réfugiés et à l’immigration, en particulier celles qui concernent l’inadmissibilité, l’exclusion et les questions constitutionnelles. Me Balasundaram s’intéresse à la promotion de l’éducation juridique pratique basée sur l’aide juridique. Il donne aux étudiants et étudiantes en droit un cours pratique sur le droit des réfugiés et réfugiées et de l’immigration et supervise leur travail sur les dossiers.

Me Balasundaram sera accueilli par le Centre for Refugee Studies de l’Université de York à partir de septembre 2021. Il travaillera avec le professeur Sean Rehaag, directeur du Centre for Refugee Studies et professeur agrégé à la Osgoode Hall Law School.

Grâce à sa bourse, Me Balasundaram mènera des recherches et développera des ressources pour permettre aux réfugiés et réfugiées et aux organisations d’aide aux réfugiés et réfugiées de devenir de véritables acteurs et actrices de la justice transitionnelle. Par « justice transitionnelle », on entend la recherche, après un conflit, de la responsabilité des violations flagrantes des droits de la personne ou des atrocités de masse. Les mesures de responsabilisation peuvent inclure des poursuites pénales, des commissions de vérité et de réconciliation, des réformes institutionnelles et la commémoration.

Me Balasundaram effectuera une analyse documentaire et une recherche originale basée sur des entretiens avec des organisations d’aide aux réfugiés et réfugiées et avec des réfugiés et réfugiées dans le sud de l’Ontario afin d’explorer les circonstances qui touchent l’inclusion et l’exclusion des réfugiés et réfugiées dans la justice transitionnelle. (Le sud de l’Ontario accueille des réfugiés et réfugiées du Soudan, d’Haïti, du Salvador, du Liberia, du Rwanda et du Sri Lanka, tous des pays ayant pris des mesures de justice transitionnelle sous une forme ou une autre).

Sur le fondement de cette recherche, il élaborera et diffusera des ressources telles qu’une boîte à outils, un site web et des webinaires et dispensera une formation aux organisations d’aide aux réfugiés et réfugiées et aux nouveaux arrivants et nouvelles arrivantes afin d’accroître leur compréhension de la justice transitionnelle et leur capacité à la pratiquer, et ce, tout en s’inspirant des meilleures pratiques pour faire participer les réfugiés et réfugiées aux processus de manière sûre et significative. Me Balasundaram sera également en contact régulier avec les étudiants et étudiantes, les professeurs et professeures et les partenaires de la Osgoode Hall Law School et du Center for Refugee Studies et donnera des conférences, des séminaires et des consultations.

Laura Tamblyn WattsLaura Tamblyn Watts

Laura Tamblyn Watts, LLB, est présidente‑directrice générale de CanAge, organisation canadienne de défense des personnes âgées. Elle est une experte reconnue à l’échelle nationale et internationale sur les questions de vieillissement, avec une spécialisation dans la réforme du droit, la politique, les partenariats et la participation communautaire et médiatique. Elle est professeure associée à l’Université de Toronto et a occupé des postes de haut niveau à la Canadian Association of Retired Persons et au Canadian Centre for Elder Law.

Mme Tamblyn Watts sera accueillie par la Factor-Inwentash Faculty of Social Work de l’Université de Toronto, où elle travaillera avec le professeur agrégé David Burnes, doyen associé, études universitaires à cette faculté.

Grâce à sa bourse, Mme Tamblyn Watts concevra un cours en ligne gratuit pour enseigner aux Ontariens et Ontariennes comment devenir procureur aux biens et au soin de la personne et agir à ce titre.

Ce cours, le premier du genre au Canada, vise à combler le manque de connaissances dans les programmes de vulgarisation et d’information juridiques. Les programmes existants permettent d’enseigner aux gens comment établir ou révoquer une procuration. Le cours proposé fournira plutôt des renseignements précis sur la manière de remplir le rôle d’un procureur ou d’une procureure et les implications juridiques et non juridiques de ce rôle. Les sujets abordés seront les suivants : prise de décision au nom d’autrui, capacité mentale, maltraitance des aînés et aînées et collaboration avec des tiers tels que les professionnels et professionnelles de la santé et de la finance ainsi qu’avec le tuteur et curateur public et le système judiciaire.

En plus du cours, Mme Tamblyn Watts donnera des conférences aux professeurs et professeures, aux étudiants et étudiantes et aux invités et invitées sur le vieillissement et la justice sociale, le rôle d’un ou d’une mandataire spécial et le croisement entre le droit et le travail social. Elle encadrera les étudiants et étudiantes à la maîtrise en service social dans les domaines de la gérontologie et des études juridiques. Elle établira également un réseau continu entre la communauté et le monde universitaire afin de relier le corps enseignant aux organisations privées, sans but lucratif et publiques de santé, de politique et de droit qui s’intéressent aux besoins juridiques et sociaux des personnes âgées et créera conjointement avec l’Initiative nationale pour le soin des personnes âgées une ressource bilingue sur la prise de décision au nom d’autrui.

Citations des boursiers et boursières et des institutions d’accueil

« Le Centre for Refugee Studies est ravi d’accueillir ce projet passionnant. Il offre la possibilité d’aider à recadrer les réfugiés et réfugiées pour qu’ils soient non pas des quémandeurs ou quémandeuses de protection contre les violations des droits de la personne, mais des agents ou agentes et a qui repoussent activement ces violations. » – Sean Rehaag, directeur du Centre for Refugee Studies et du Refugee Law Laboratory, professeur agrégé à la Osgoode Hall Law School de l’Université de York

« Agir en tant que procureur ou procureure pour un proche ou un ami peut être un moment émotionnellement difficile et même stressant. Notre objectif, avec cette bourse, consiste à rendre le processus aussi compréhensible que possible, de fournir des exemples pratiques et des instructions et d’éliminer le stress d’une expérience qui, en fait, peut être enrichissante. » – Laura Tamblyn Watts, présidente‑directrice générale de CanAge

« Avec la croissance de la population âgée, il est urgent de disposer d’une ressource en ligne claire informant les Ontariens et Ontariennes sur la manière dont ils peuvent servir de procureur ou procureure aux soins de la personne ou aux biens. Nous sommes absolument ravis que la bourse de leadership communautaire en justice de la Fondation du droit de l’Ontario permette à Laura de créer cette ressource importante. » – David Burnes, doyen associé, études universitaires, Université de Toronto, Factor-Inwentash Faculty of Social Work